Le blog de ce qui se passe à l'atelier...

portrait de P.A. Roiron Vous trouverez sur cette page, sous forme de blog, des illustrations de mon travail de tous les jours, des réparations, du travail de customisation, mais aussi des conseils techniques et des informations sur le fonctionnement et l'utilisation de vos instruments. J'essaierai aussi de vous faire profiter des réponses aux questions les plus fréquentes que les clients me posent à l'atelier. Ne voyez pas dans ces informations une vérité unique, mais mon approche personnelle de la lutherie.
 

De la pose d'un capteur sur un instrument acoustique.

Le développement des instruments électro-acoustiques a popularisé le capteur piezo-électrique comme standard de par son antériorité sur d'autres technologies, ses qualités de résistance au larsen et son faible coût, mais je vous proposerai en priorité d'autres technologies de capteur pour votre guitare ou basse.

Le développement des instruments électro-acoustiques a popularisé le capteur piezo-électrique comme standard de par son antériorité sur d'autres technologies, ses qualités de résistance au larsen et son faible coût, mais je vous proposerai en priorité d'autres technologies de capteur pour votre guitare ou basse. Je vous encourage, lorsque vous avez décidé d'acheter ce type d'instrument, à en acheter avant tout un qui vous plaise d'un point de vue purement acoustique et sur lequel vous vous sentez bien. Prévoyez le budget de la pose d'un capteur en marge de l'achat et optez pour un capteur à électret ou électro-dynamique (respectivement B-Band et Schertler) bien plus fidèle et musical qu'un capteur piezo-électrique, pour un prix équivalent.

Plus d'aigus durs et agressifs avec ce genre de micro, une tendance au larsen équivalente voire inférieure, et surtout, preuve indubitable du bon fonctionnement de ces capteurs : pas besoin d'un pré-ampli bourré d'égalisation et de gadgets pour arriver à vous "sculpter" un son, ni de lampes décoratives pour le "réchauffer"!

 
CSS Valide !  -  Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.